Forum de la PanPanLeague Rivals Manager - Velogames

Forum de la PanPanLeague Rivals Manager - Velogames


    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    spruch
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 12394

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par spruch le Mar 15 Jan - 8:53

    Allez, place à la traditionnelle présentation des équipes. C'est toujours le meilleur moment de l'année, quand nous sommes pleins de certitudes foireuses qui seront mises en l'air par une vulgaire fracture de la clavicule ou une défaillance majeure dans le Col de la Couillole en plein Paris-Nice Smile

    Cette année, j'ai trouvé la cotation beaucoup plus difficile à appréhender que les années passées. Pas d'évidence, beaucoup de coureurs intéressants à tous les niveaux de cotation. Ce qui complique énormément la structure : est-ce qu'on envisage un Sagan qui devrait être fort ? Au risque de sombrer s'il se plante ?
    Est-ce qu'on prend des TL à 16/20 ? Si oui, combien ? Des Matthews, Yates, Lopez ?

    Finalement, en m'appuyant sur les équipes les plus couronnées de succès de ces dernières saisons, j'ai décidé de faire, et c'est une première, une équipe sans TL. Il faut dire que depuis 3 saisons, mes résultats sont systématiquement plantés par mes choix de TL (coucou Nibali, coucou Aru, coucou Quintana). Au moins, cette année pas de problème Razz

    Pour le reste, structure classique : 220 crédits, 2 transferts. J'ai hésité à passer à 222 crédits et n'en garder qu'un seul, mais j'ai quelques prises de risque qui m'incitent à être raisonnable.

    Les top-ligue :
    Y'en a pas !!

    Quelques regrets avec :
    - Matthews qui veut tenter les Flandriennes et qui peut clairement y scorer (mais aussi y laisser une clavicule)
    - Yates, que je ne vois pas foirer sa saison, mais quelle marge de progession ?
    - Wellens, qui a tout pour taper 1000 points tant il progresse d'année en année
    - Sagan, qui sera encore une fois très fort, avec les Mondiaux qui lui vont parfaitement en prime ; potentiellement 1500 points en un seul coureur, c'est du béton.
    - GVA, qui n'a pas d'équipe mais me semble capable de scorer comme en 2017
    - Kristoff, qui dispose d'un sacré réservoir de points après s'être chié en 2018. Pas mal de recul dans son analyse, un retour à son organisation de 2015/2017 où il tapait les 50+ de rentabilité. C'était tentant, mais trop d'inconnues.


    Du coup..

    Les intermédiaires chers :
    Là, ils sont tous sexy, ils font envie, on s'y plante régulièrement mais qu'est-ce qu'on s'éclate !

    Egan Bernal (14) : bon, le Porc total. Sera leader au Giro, va avoir désormais son propre programme sans larbiner pour ses leaders. On va croiser les doigts pour qu'il ne chute pas encore 20 fois à 70 km/h, auquel cas il sera évidemment rentable avec sa victoire sur le Giro Smile

    Tiesj Benoot (13.5) : ça, c'est pour Stou Wink Je n'ai pas oublié sa démo de porcivité sur toutes les Flandriennes 2018, bien que très mal récompensée, où je suis passé pour un naze. Alors cette année, je n'oublie pas. Surtout qu'avec son abandon sur l'Amstel, sa chute sur le TDF, sa Vuelta courue par compensation (au lieu d'aller scorer gras au Canada), il a vraiment de la marge pour aller chercher les 100-150 points pour une renta de 45-50 (valeur étalon que j'ai fixée pour mon équipe).

    Gianni Moscon (13.5) : car l'un ne va pas sans l'autre. Chaud patate pour les classiques, pas d'accident à l'entraînement cet hiver, je compte sur lui pour qu'il retrouve sa forme monstrueuse de la fin d'été. Le type est surmotivé par le Giro mais je vois pas vraiment ce qu'il va espérer là-bas (surtout si Bernal domine), et par les Mondiaux (!). Mais je ne me voyais pas ne pas l'avoir.

    Richie Porte (13) : parce que je crois toujours en Richie, qui n'a rien fait la saison dernière entre ses galères de début de saison, et sa démotivation totale de fin de saison (retour de blessure + fritage avec BMC + paternité + changement d'équipe). Nouvel environnement, une équipe Trek en soutien, c'est tentant. Et je le maudirai encore une fois quand il aura trouvé le moyen d'avoir des merdes pendant tout le printemps, avant de chuter sur le Tour Smile Au moins s'il est tout pourri, ça me fait de la poudre à transfert.

    John Degenkolb (12.5) : il a repris la confiance sur le Tour l'an dernier, et l'on oublie très vite qu'il a fait 559 en 2017 .. en étant malade mi-juillet et ne scorant plus rien après !! Réservoir de points immense. Je ne l'avais pas au début, car j'avais Adam Yates en qui je crois beaucoup. Pour les Mondiaux, ça sent encore la course faite pour les Sagan, Matthews, JohnD & co, donc du point potentiellement bonus si jamais je le garde toute la saison ; à défaut, un bon transfert pour plein d'options post-Flandros (Yates, Woods, Zakarin..)

    Fernando Gaviria (12.5) : je vois que peu de monde l'a tenté ici. Perso, j'y crois à fond. Oui, il quitte Quick Step pour aller chez UAE tout pourri l'an passé. Mais ça reste un mec qui peut taper 585 points avec une saison qu'on qualifie de moyenne ; et si j'ai bien retenu un truc des années passées, c'est que ne pas prendre un mec à potentiellement 70 de renta dans ces côtes-là, c'est prendre le risque de se les bouffer toute l'année. Donc je ne veux pas passer à côté Smile Autre critère important : l'an dernier, la renta des sprinters a explosé du fait de nombreuses nouvelles courses "àlakon" pour eux. Autant en profiter !

    Pascal Ackermann (11.5) : hallucinant l'an dernier, déjà capable de dominer en WT. Devrait finir le boulot cette saison avec une équipe à son service. Peu d'hésitations, avec le même score que 2018 il est déjà à 46 de renta.

    Les regrets :
    - Jakob Fuglsang : il a été assez présent l'an passé mais rate son TDF. Après, il semble toujours avoir une bonne excuse pour expliquer ses échecs, et ça c'est jamais bon.
    - Dylan Groenewegen : TDF + Vuelta, un beau programme pour un sprinter. Mais toujours sceptique sur ses capacités sur les Flandriennes, donc j'ai fait d'autres choix. Cela dit, il était tentant car je le vois comme un TL en puissance.
    - Adam Yates : je l'ai eu un sacré moment, avant de le sortir en me disant que la principale raison de le voir énorme, c'est que son frangin l'a été en 2018. Ce qui est stupide Smile Il alterne le chaud et le froid depuis 2 ans, et même si sa saison 2018 est à prendre avec des pincettes (suite à son énorme chute en Catalogne + son mass larbinage pour son frère), il fut assez décevant en 2017. Au final, pas de quoi en faire un MH. On verra post-transfert s'il semble revenu au top.
    - Niki Terpstra : j'ai failli le prendre car il est le candidat parfait pour un transfert tactique. Mais coup de flip au dernier moment sur une équipe DE qui ne serait pas là pour lui fournir l'assistance médico / technico / larbinique nécessaire sur les Flandriennes. Donc impasse.


    Les intermédiaires un peu moins chers :

    Caleb Ewan (10.5) : blacklisté dès le mois de mai par Mitchelton l'an dernier, après un MSR surprenant qui sauve un peu sa saison. Choix qui fait pas rêver, plutôt bétonnage, et premier bide cette nuit Smile Cela dit, il devrait avoir des coéquipiers capables de l'aider chez Lotto, et reste très rapide.

    Zdenek Stybar (10.5) : ça fait 2 ans qu'il est porcif sur les classiques, mais se fait à chaque fois niquer par ses coéquipiers. Entre Gilbert qui attaque à 100 km de l'arrivée et Terpstra à 60, il se retrouve à chaque fois en position de devoir pourrir les contres et sacrifier ses ambitions personnelles; Terpstra "je cours pour ma gueule" est parti, logiquement il doit en être le principal bénéficiaire. Fort sur les courses qui ont été upgradées cette année (SB, Flandriennes), il a tout pour rapporter du gros point. Et comme je cible avec envie Kreuziger depuis la cotation, pourrait être la base d'un transfert mi-avril.

    Enric Mas (9.5) : je pense que peu de monde l'aura mis de côté. Nul à chier au premier semestre (hormis au TPB), il a fait une Vuelta monstrueuse où il grimpait dans la hiérarchie étape après étape. Ira sur le TDF où ses capacités de résistance devraient faire merveille derrière le train Sky, je n'hésite pas du tout. Surtout avec l'effet Quick Step Smile

    Wout van Aert (8.5) : dernier entrant, hier soir. Je le voulais mais n'arrivais pas à l'intégrer dans mon équipe. C'est chose faite, tant il a été hallucinant l'an dernier. Ne commencera que le 1er mars mais c'est pas grave, il sera donc là pour le week-end d'ouverture. Et il compte déjà courir au mois d'août, ce qui lui offre un bonus par rapport à 2018. Le mec est un tel crack, je ne pouvais pas ne pas le prendre.

    Regrets :
    - Sergio Henao : il ne serait pas allé chez UAE, j'aurais pu craquer. Toujours capable de rentabiliser 9-10 crédits en larbinant XXL, il doit être capable de le faire en courant pour lui. Mais la saison 2018 de UAE m'a fait peur, alors on va rester sérieux et ne pas enchaîner les paris.
    - Pierre Latour : fait 420 points l'an dernier avec une saison qui s'arrête sur chute à la Clasica. C'est solide.. mais AG2R semble déterminé à le faire courir systématiquement avec Bardet. Il est aligné sur quasiment toutes les mêmes courses !! Du coup, dur de le voir breakouter dans ces conditions. Surtout avec des soucis au dos cet hiver, c'est le genre de petits trucs que j'ai parfois négligé par le passé et qui ne m'a pas réservé de bonnes surprises..
    - Wout Poels : mon grand regret. Je l'avais quasiment depuis le début, et l'ai viré pour WVA. Et j'ai relu les discussions sur son cas de l'an passé, je remercierai donc Artza s'il est faible. Car comme avait dit ce dernier, s'il n'a jamais tapé 400 points en 10 ans de carrière, ce n'est pas un hasard ! Il a pourtant un calendrier super avec TDU (en bonus), Algarve (parfait pour lui), Tirreno (idem avec CLM / équipes), Ardennaises avant de larbiner sur GT. Tout aligné, ça fait 500 points. Mais avec Poels, c'est rarement tout aligné..
    - Roman Kreuziger : je le voulais grandement, mais ne savais pas comment l'intégrer. A larbiné une bonne partie de sa carrière, et jouera pour sa gueule cette année. Fort sur les Ardennaises, bon en PT, bon en GT .. je pense que je le prendrai en avril. J'ai même failli prendre Lampaert pour avoir un transfert "logique" à faire pré-Ardennaises.
    - Sam Oomen : j'aime bien ce coureur, qui progresse tous les ans. Mais je crains qu'il soit encore un peu trop dans l'ombre de WilcoK / Moulin, surtout qu'il a plusieurs fois montré davantage de signes de stagnation que d'explosion.


    Les intermédiaires :

    Fabio Jakobsen (7.5) : énorme l'an dernier, aucune raison qu'il ne le soit pas cette saison, surtout avec Gaviria out. Je prends en no-brainer.

    Mads Pedersen (7.5) : longtemps en ballotage avec Guillaume Martin à 7, mais c'est un chouchou et je ne pouvais pas me résoudre à ne pas le prendre. Fort sur les Flandriennes (même si attention à la DT avec JohnD, Stuyven, Theuns & co), il devra défendre sa 2e place sur le Ronde, mais on ne fait pas 2e du Ronde par hasard ! Surtout, devrait avoir un calendrier sur mesure post-Flandriennes, et notamment la Vuelta (qu'il a foirée l'an dernier car cramé de ses propres dires).

    Soren Andersen (7) : parce que je suis faible, et que comme l'an dernier, j'y crois à mort. Le type est béton, sera là pour épauler Matthews sur les Flandriennes. Il peut scorer dans un paquet de registres et a montré de vrais progrès en moyenne montagne. Un peu un profil à la Valgren 2018, j'aurais eu les boules de passer à côté. Après, il peut refaire comme depuis 2 ans et ne se réveiller qu'en septembre.. un risque.

    Alvaro Hodeg (6) : le binôme de Jakobsen ; tout le monde va l'avoir. Sprinteur, porc, Quick Step, c'est du tout cuit !

    Les regrets :
    - Giacomo Nizzolo : prometteur sur son retour à la Vuelta l'an dernier, ça faisait envie. Mais encore des incertitudes sur son genou, la plaie béante des cyclistes.. préféré prendre mes chouchous danois.
    - Bryan Coquard : je pense qu'il fera bien mieux que l'an passé, mais n'ai pas osé. Je serai bien sûr blasé s'il est énorme car je me serais dit "il va l'être".
    - Guillaume Martin : devrait continuer à progresser, je ne le vois pas sous les 229 pts de l'an passé. Mais de là à taper 350 points ? Difficile à dire, il devrait avoir +/- le même programme et n'est pas encore un crack au niveau WT.
    - Fabio Felline : j'aurais vraiment aimé l'avoir .. mais j'ai un mauvais feeling. Surtout, son calendrier fait de PT plutôt montagneux cette année, m'inspire moyennement. Il aurait été bien mieux sur les classiques, mais bon, c'est trop bouché côté Flandriennes chez Trek. Pourrait larbiner aussi pour Porte, pas forcément la bonne affaire.
    - Ivan Sosa : évidemment j'y ai pensé direct, mais son programme est basé sur celui de Bernal ; va larbiner pour lui toute la saison, et comme je vois Bernal fort, je ne lui vois pas assez de marge de manoeuvre.


    Les moins chers :

    Patrick Bevin (5.5) : "Il y aura forcément de la place chez CCC". Voila ce que je me suis dit quand la structure a explosé. Derrière GVA, il n'y a à peu près personne. Du coup, Bevin passe de larbin en chef à coureur protégé ! Le mec est fort en prologue, passe les bosses, sait sprinter. Soit le profil idoine dans des courses qui finissent de plus en plus souvent en sprint. Il aura son propre calendrier, j'ai trouvé l'idée intéressante. Reste ses quelques soucis de santé des saisons passées, qui peuvent inquiéter un peu.

    Daniel Martinez (5.5) : Foire son mois d'avril l'an dernier suite à une agression à l'entraînement ; en dehors de ça, c'est un futur crack, donc impossible de le louper. Certes, il est chez EF, certes il est faible en CLM. Mais il est déjà performant sur PT et pourrait parfaitement l'être sur GT.

    Nils Politt (5.5) : Le dernier entrant. Un chouchou. Pour un top 10 à Roubaix l'an dernier, pour un top 5 cette année Razz Toujours autant de doutes sur Katusha, mais pas sur lui. Il a breakouté l'an dernier, à défaut de faire péter les scores. Il est passé d'un larbin à un mec crédible pour sa gueule, ce qui change généralement beaucoup de choses en WT. Il a montré sur la fin de saison qu'il passait les bosses, je pense vraiment qu'il peut tenir sur les monts pavés et faire une grosse campagne de Flandriennes. Chez Katusha, il n'y a pas grand monde dans son registre, surtout avec Kittel qui ne passe pas un pont. A remplacé Bonifazio, que j'ai longtemps eu mais qui ne me paraissait pas capable de faire aussi bien avec étoiles alignées.

    Mark Cavendish (5) : Impossible de ne pas tenter le coup. Deux ans pourris par un virus, mais Cav dans une année standard, c'est 500 points. Il n'est pas vieux, il a prouvé qu'il savait revenir au top plusieurs fois, et il a le soutien de son équipe et ses équipiers. Bien sûr, je ne suis pas médecin donc il sera peut-être en galère avec Epstein Barr toute la saison, mais je n'ai pas hésité.

    Taco Van der Hoorn (5) : le nouveau porc néerlandais. Le type commence sa saison en août l'an dernier et explose tout, il a un moteur incroyable. Chez Lotto Jumbo, il pourra courir toutes les courses du calendrier belgo / néerlandais où n'ira pas DylanG. Très intriguant, je paye pour voir Smile

    David Gaudu (4.5) : pas rentable l'an dernier mais une sacrée impression visuelle, notamment sur les classiques ritaliennes. Je savais que tout le monde le prendrait, donc j'ai fait pareil sans réfléchir de toute manière.

    Riccardo Minali (4.5) : je croyais fort en lui l'année dernière, j'ai été déçu. En fait, il était déjà dominant au niveau .1 et compétitif niveau .HC. Mais en WT, il manquait de puissance et finissait toujours placé, mais jamais dans les points. Il a quitté Astana pour ICA, qui court énormément et rarement au niveau WT. Je suis constant dans mes idées, je pense qu'il va progresser et devrait donc pouvoir prendre pas mal de point "facile" sur le calendrier italien ou quelques courses d'Europe centrale.

    Mathieu Van der Poel (4.5) : what else ? Porc. Premier coureur dont j'ai regardé la cotation Smile

    Regrets :
    - Jack Haig : il est fort mais Mitchelton a beaucoup trop de leaders. Aucune garantie sur sa possibilité d'avoir du leadership, donc je zappe.
    - Niccolo Bonifazio : je l'ai longtemps eu, car Boudat est finalement faible, et qu'il sera le sprinter D.E. sur un calendrier ambitieux, mais pas incroyable. Problème, le type n'a jamais scoré 200 points sur une saison. Pourquoi ferait-il 400 cette année ? Je n'ai pas trouvé de réponse, d'où le fait qu'il sorte pour un Politt moins "pari".
    - Tao Geoghegan Hart : brutasse totale. Mais c'est tellement bouché chez Sky que je le vois juste larbiner encore mieux que l'an dernier, sans scorer plus. Va faire le Giro donc perdre les points de la Californie, je n'envisage pas qu'il récupère beaucoup plus ailleurs.
    - Max Walscheid : brutasse, mais le mec fait 92 kgs. Certes, il passe malgré tout les cols, mais peut-il tout exploser au point d'aller chercher 250 points ?
    - Sean De Bie : il fallait faire des choix, mais il a chez Roompot un calendrier plutôt sur mesure. Après, je n'ai pas la maîtrise suffisante des équipes belgo / néerlandaises pour me lancer dans ces choix, donc j'évite..
    - Jakub Mareczko : fini les SSR asiatiques, J.MH est en WT. Oui.. mais il est en WT. Sera sûrement là pour scorer sur les courses faciles (cf. cette nuit) mais ne passe pas la moindre bosse.. j'ai hésité entre lui et Minali, j'ai laissé sa chance à celui qui n'a pas déçu depuis 2 saisons.


    Les pas chers :

    Max Kanter (3.5) : c'est une brute. Il n'a pas le même profil que Walscheid donc ne devrait pas être barré ; Arndt déçoit (et se concentre sur les classiques), et Matthews a un calendrier désormais axé plus "classiques". Devrait trouver de quoi s'exprimer sur le calendrier nord-européen, chez Sunweb qui sait développer ces jeunes. Et c'est toujours bien d'avoir un mec qui sait gagner au niveau inférieur (cf. Jakobsen).

    Ben O'Connor (3.5) : peu convaincu au premier abord, je me suis souvenu de son Tour des Alpes. Et j'avais oublié sa chute sur le Giro, sans quoi il jouait le top 10. J'ai lu pas mal d'itws de lui, où il explique que sa deuxième partie de saison est liée à un retour trop précoce, mais que ça lui a beaucoup apporté. Et un coureur capable de gagner face à une concurrence solide, qui joue un top 10 de GT à 3.5 crédits, c'est quand même plutôt propre.

    Jasper Philipsen (3.5) : je n'aime pas le choix UAE, mais ça fait 2 ans que je suis le mec et c'est un futur grand. Rapide, puissant, bon classicman, c'est peut-être un an trop tôt mais je préfère anticiper et me foirer sur un 3.5 que d'attendre un an de trop Smile

    Davide Cimolai (3) : après du larbinage pour Démare, il retourne courir pour sa gueule. Il veut gagner MSR, c'est mignon Smile Désormais, je n'ai rien contre ! De manière plus réaliste, il manque sûrement de vitesse mais a toujours montré, quand il en avait l'opportunité, qu'il peut faire de la placette et il sait passer les bosses. Bref, un profil intéressant dans une équipe faible comme ICA, et qui peut parfaitement taper 200 points (ce qui serait excellent pour un 3 crédits).

    Matteo Moschetti (3) : nom coché l'été dernier ; gros potentiel, ce sera peut-être le 110e sprinter italien qui déçoit, mais j'ai voulu tenter le truc. Trek court pas mal de petites courses, donc il devrait avoir de quoi s'exprimer.

    Mark Padun (3) : je ne l'avais pas à la base mais il me fallait un dernier 3pts, ce fut lui. Apprentissage l'an dernier, un effectif Bahrain assez réduit, il a pas mal de courses SSR italiennes qui correspondent à son profil.

    Pavel Sivakov (3) : devrait larbiner encore, mais un mec aussi fort qui larbine à 3 crédits, mérite qu'on tente le coup.

    Regrets :
    - Sepp Kuss : monstrueux en Utah.. mais pas grand chose en Europe. Du coup, les comètes US, c'est gentil mais douteux. Surtout, il y a beaucoup trop de monde dans ce registre chez LottoNL.
    - Brandon McNulty : le mec est fort, va scorer comme un goret aux US.. mais court chez Rally Cycling. J'aimais bien l'idée, mais son potentiel est par conséquent un peu limité.
    - Robert Power : il a mis ses soucis de santé derrière lui, mais part chez Sunweb qui est ultra hiérarchisé. Va larbiner pour Moulin sur le Giro, pour l'instant ce sont ses seules perspectives..
    - Damien Touzé : je ne le vois pris nulle part, ai-je raté une info ? Future pépite du sprint français, je l'ai longtemps eu (avant d'économiser 0.5 en prenant Padun). Ce qui m'a poussé à le sortir ? Un petit doute sur le programme de Hofstetter, car si ce dernier joue encore la CdF, avec Laporte + Bouhanni devant, ça risque de faire peu d'options pour Touzé.
    - Pascal Eenkhorn : c'est un futur tout bon, un vrai 4x4. Mais il s'est salement blessé il y a quelques jours, donc je l'ai écarté beaucoup plus facilement.
    - James Knox : toujours intriguant, un jeune Quick Step. Quelques regrets, mais on le sait, les jeunes grimpeurs mettent toujours un peu de temps à éclore.


    Bref, voila une équipe orientée à mort Classiques / sprint.
    J'ai pris l'exemple de Ranou l'an dernier, qui n'a pas cherché à faire une équipe "équilibrée" entre les différents styles de course. J'avais tendance à vouloir faire ça, il y avait du bon (j'ai cartonné sur le Giro / Vuelta l'an dernier), mais sans forcément faire les bons choix. Pour cette saison, je me suis attelé à prendre les coureurs qui me semblent les plus à même de performer ou d'exploser, quel que soit le registre.
    Je serai naturellement à poil sur GT avec les seuls Bernal, Porte, Mas et Martinez, mais c'est pas grave !

    Pour l'instant, les deux transferts envisagés :
    - Degenkolb vs A. Yates / Woods / Zakarin (Aru ? Razz ) ou Stybar vs Formolo / Poels / Kreuziger
    - WVA vs Chaves

    Objectif de la saison : retrouver a minima le top 5 PPL Smile


    Dernière édition par spruch le Mar 15 Jan - 11:38, édité 4 fois
    avatar
    jimy
    Vainqueur du Tour de Californie

    Palmarès Rivals : Walou
    Messages : 794

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par jimy le Mar 15 Jan - 9:27

    Structure osée, mais comme tu l'as dit elle peut faire atteindre les sommets. Et je me reconnais dans ta logique de prendre les meilleurs coureurs peu importe leur registre.
    On a 17 coureurs en commun, et je pense que ça va être comme ça avec beaucoup d'équipes.. pas terrible la cotation cette année.

    Et j'ai hésite à prendre la quasi-totalité de tes autres coureurs.
    Tu m'as plutôt convaincu sur Ackermann et Stybar, je les regrette un peu déjà du coup.
    Et globalement j'ai trouvé toute ton équipe solide hormis peut-être les sprinteurs ICA (y en a trop..) et puis Porte qui est un pari permanent.

    Je pense que tu seras dans le haut du classement.. mais les équipes vont tellement se ressembler ça se jouera à peu.
    fan de JMA
    fan de JMA
    Vainqueur du Tour d'Italie

    Palmarès Rivals : 32ème en 2012 (5ème du PPM) et 65ème en 2013 (7ème du PPM)
    Messages : 9102

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par fan de JMA le Mar 15 Jan - 11:19

    16 coureurs en commun, je vais donc seulement dire du mal de ceux que je n'ai jamais envisagé :

    Degenkolb : L'an dernier, il m'a paru vraiment cuit. Il commence la saison par 2 victoires et ensuite un long passage à vide jusqu'à l'étape de Roubaix sur le TdF. Il fini mieux l'année mais avec l'armada de jeunes sprinters qui arrivent, je ne suis plus convaincu.

    Stybar : A 33 ans, je le vois difficilement faire mieux que l'an dernier sur les flandriennes avec la concurrence XXL sur ces courses.

    Bevin : il y a 2 ans, je l'avais pris car sprinter + bon CLM, cela devait payer. Et puis BMC ne lui donnait pratiquement jamais sa chance. A voir si cela change maintenant que BMC est avec CCC.

    Martinez : coché en début d'année pis en fait, il n'a pas été si énorme que cela.

    Politt : je le sous estime peut être mais je ne crois pas en son explosion. Fini les échappées pour lui, il sera surveillé.

    Minali : chez ICA, c'est Barbier qu'il fallait prendre. Enfin, j'espère Wink

    Kanter : trop tôt j'espère

    Padun : suivi pendant 2018 et pas très emballant finalement

    Cimolai : j'ai loupé son passage chez ICA. un bon lanceur pour Rudy Wink

    Sivakov : c'est tellement bouché devant lui que je ne vois pas bien où il pourra scorer.

    Voilà, j'espère que ces 10 coureurs seront tes seules déceptions en 2019
    etios
    etios
    Vainqueur du Tour de Picardie

    Palmarès Rivals : Euh... je passe.
    Messages : 151

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par etios le Mar 15 Jan - 12:05

    Tes intermédiaires chers, je les trouve pas terrible... bon en fait tu changes Moscon par Yates et on a exactement les mêmes ! On va pouvoir vibrer sur Degenkolb Smile (au moins sur les Trofeo, le coeur de sa saison)

    Dans les un peu moins chers, j'ai :
    Oomen au lieu de Van Aert
    Nizzolo au lieu de Pedersen
    Coquard au lieu de SKA

    Je suis d'accord pour Wellens : super outstanding avec son programme valverdesque.
    Kristoff il va rouler pour Gaviria sur UAE tour + tour de Suisse + TDF je crois, donc pas top...

    fan de JMA
    fan de JMA
    Vainqueur du Tour d'Italie

    Palmarès Rivals : 32ème en 2012 (5ème du PPM) et 65ème en 2013 (7ème du PPM)
    Messages : 9102

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par fan de JMA le Mar 15 Jan - 15:57

    Damien Touzé, tu le vois nulle part car c'est beaucoup trop tôt pour le prendre. L'an dernier, il est fort sur les .2 mais pratiquement toujours au delà de la 10ème place sur les .1

    Son seul top 4, c'était sur la classique Loire Atlantique où il fini derrière Quaade, Hoolgaard et Fonseca. Olé. il doit faire une année à 30 points grand maximum en 18 classiques et 3 tours couru. Re Olé
    Matt
    Matt
    Vainqueur du Tour de Suisse

    Palmarès Rivals : 7e 2014 et 2015, 8e 2013, 16e 2011 et 2012
    Autres faits d'armes : Le PP Manager
    Messages : 4658

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par Matt le Mar 15 Jan - 16:41

    J'ai appris plein de choses en lisant cette présentation.
    stou**
    stou**
    Réincarnation d'Eddy Merckx

    Palmarès Rivals : Vainqueur PPL 2010-2012 ; 2ème mondial 2012
    Messages : 21294

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par stou** le Mar 15 Jan - 20:27

    Seulement 12 en commun. Moyenne basse !
    Excellent, Richie Smile
    Degenkolb me surprend de nalyse en nalyse par le crédit que vous lui donnez.
    De gros regrets pour moi de pas avoir pris Moschetti, Taco et Politt. Ils étaient dans mon final-40.
    Je demande en revanche la Vidéo pour une explication Stybar. J'entends bien le Besoin d'un Quickstep outstanding, mais... C'est Lampaert le numéro 2 maintenant, non ? Et le transfert Lampaert Kreuziger marchait..
    Et 8eme occurrence du "j'ai pris SKA, le futur Valgren". Qu'on est bêtes.
    spruch
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 12394

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par spruch le Mar 15 Jan - 21:22

    Lampaert n°2 ? Mouais, je demande à voir. Lampaert donne l'impression d'être un boeuf et l'on pense qu'il va progresser mais :
    1/ quand on regarde ses résultats bruts 2018, c'est pas transcendant.
    2/ rien ne dit qu'il va passer un cap de plus ; il profitait largement de Terpstra (dans le même registre) pour l'accompagner dans ses raids qu'il anticipait les années passées. Cette fois-ci, il sera davantage surveillé et ne pourra pas forcément anticiper.

    Donc pour moi, quand on sait que Stybar est sans doute plus polyvalent (et plus fort sur les monts), j'ai préféré Stybar. Car si les choses tournent mal pour d'autres coureurs, je peux le garder toute la saison et il scorera davantage sur la 2e partie de saison. C'est un choix "compromis" ; je suis d'accord qu'il est pas des plus évidents, mais je reste vraiment convaincu (pour avoir noté depuis 2 ans mes impressions sur les Flandriennes, courses parfaites de "le résultat ne correspond pas à la force montrée par chacun") que Stybar sera le principal bénéficiaire du départ de Terpstra.
    fanch
    fanch
    Vainqueur du Tour de Suisse

    Palmarès Rivals : 15ème PPL 2015
    Messages : 1363

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par fanch le Mar 15 Jan - 22:32

    Je suis assez d'accord sur la façon de construire une équipe d'abord en choisissant les coureurs plutôt que leur profil. Le but c'est de rentabiliser au max son budget; et ce n'est pas lié à des typologies.

    Je ne parlerai pas des coureurs que je possède, j'en parlerai dans la présentation de mon équipe.

    J'ai du mal avec tes sprinteurs. Degenkolb m'a trop déçu l'an dernier pour que j'y pense une seule seconde. C'est subjectif mais il m'a semblé plafonner et ne plus pouvoir retrouver son niveau de jadis. Gaviria a bien un énorme potentiel mais je ne suis pas sûr qu'il ait la volonté de l'exploiter au maximum. Il aura ses objectifs qui feront qu'il terminera sa carrière avec un beau palmarès mais il n'ira pas accumuler les succès jusqu'à n'en plus pouvoir, tel un murcian des grandes années (euh... toutes en fait; euh... et depuis 15 ans...). Bref, pas d'outstanding en vue. Ewan n'est qu'un pur sprinteur qui fait aussi MSR. Son salut ne passera que par les classiques, qu'il peut très bien disputer avec la Lotto. Et un sprinteur d'étapes à 10,5 sous... Cavendish se tente. Il faut juste qu'il ne glisse pas sur une peau de banane ( study ). J'ai pensé 2 secondes à Kanter, à 3 sous ça ne coûte pas grand chose. J'ai longtemps eu Philipsen mais son programme basé sur toute la campagne flandrienne m'a fait flipper. A 20 ans il va morfler. J'ai écarté d'un revers de la main tout les sprinteurs moyennasses de ICA. Ils vont faire comment? Sprinter sans PP? Par contre je regrette beaucoup Ackermann et Jakobsen.

    Pour le reste, Styby hors transfert je ne vois pas. Pedersen m'a tenté mais j'ai peur de la saison trou d'air post éclosion. Politt et Bevin ça se tente. En fait quand je vois tous les coureurs en commun dans toutes les équipes c'est finalement sur ses coureurs que se fera la différence donc ils sont très importants. Et dans le genre différenciateur il y en a un qui aura peut-être un premier rôle c'est Taco Van der Hoorn.
    spruch
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 12394

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par spruch le Mar 15 Jan - 22:56

    fanch a écrit:Degenkolb m'a trop déçu l'an dernier pour que j'y pense une seule seconde. C'est subjectif mais il m'a semblé plafonner et ne plus pouvoir retrouver son niveau de jadis.
    J'ai vu cette critique un peu partout, c'est intéressant. En fait, je n'attends pas de JohnD qu'il retrouve son niveau de l'époque, où il jouait la victoire sur sprint massif, tout en alignant tout le monde sur les classiques. Mais il a montré l'an dernier sur le Tour qu'il est capable de participer aux sprints, et a, de son propre aveu, retrouvé des sensations et la confiance avec son Tour l'an dernier. Il devra cohabiter avec Stuyven, mais les deux ont des profils qui combinent plutôt bien ensemble. Et surtout, si je l'ai pris, c'est aussi pour pouvoir bénéficier d'options de transfert à 12 crédits, car un certain nombre de coureurs m'intéressent dans ce range.

    fanch a écrit:Gaviria a bien un énorme potentiel mais je ne suis pas sûr qu'il ait la volonté de l'exploiter au maximum. Il aura ses objectifs qui feront qu'il terminera sa carrière avec un beau palmarès mais il n'ira pas accumuler les succès jusqu'à n'en plus pouvoir, tel un murcian des grandes années (euh... toutes en fait; euh... et depuis 15 ans...). Bref, pas d'outstanding en vue.
    Ah ça, on ne fera pas de Gaviria un Valverde. Heureusement pour vous, car s'il cotait 31 l'année prochaine, j'imagine même pas le carnage pour ses non possesseurs Razz Je n'en attends pas 80 de renta, mais ça reste un top sprinteur qui a montré qu'il a les capacités de perfer également sur des classiques. On connaît sa capacité à se vautrer également, si bien que le pari est clairement risqué. D'autant plus avec une équipe UAE dont on ne sait pas trop où elle va, et qui a déçu dans les grandes largeurs l'an dernier.
    Mais un Gaviria avec une saison convenable (càd sans louper la moitié du calendrier sur blessures), c'est pour moi 500 points au coffre.

    fanch a écrit:Pour le reste, Styby hors transfert je ne vois pas.
    C'est bien l'idée. J'aurais évidemment pris Lampaert si j'étais convaincu par ce dernier, mais je n'arrive pas à y croire.

    fanch a écrit: Et dans le genre différenciateur il y en a un qui aura peut-être un premier rôle c'est Taco Van der Hoorn.
    Ce qui serait une excellente nouvelle Smile
    stou**
    stou**
    Réincarnation d'Eddy Merckx

    Palmarès Rivals : Vainqueur PPL 2010-2012 ; 2ème mondial 2012
    Messages : 21294

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par stou** le Mer 16 Jan - 0:25

    Je reviens sur Degenkolb parce que c'est vraiment le choix le plus surprenant dans cette zone de prix, je suis vraiment surpris qu'il ait été autant pris. Le naming ?
    L'argument qui revient, c'est toujours '' oui Degenkolb il va retrouver son niveau de 2014 2015''. Pourquoi pas, allez, bénéfice du doute. Mais entre temps, le peloton a changé. On a eu 3 années de flandriennes dégueulasses avec u' et niveau dégueulasse. Kristoff qui banane tout le monde, ben ptet qu'il était pas si porcif, c'est juste qu'en face c'était des mecs moyens, ou jeunes.
    Sagan a clairement progressé (en tactique, surtout).
    GVA est l'homme à battre.
    Gilbert est redevenu une bête.
    Benoot, Naesen, Valgren, Moscon étaient des non factors il y a 3 4 ans.
    Stuyven. Lampaert débarquaient juste.
    Quickstep courait n'importe comment pour jouer la Boonen card quand celui-ci était faible.
    WVA faisait du CX.
    Stybar était à l'époque un. top3 contender. Avec Vanmarcke !
    Et je parle pas de Terpstra, MVDP, Trentin uhuh Trentin..
    ... Degenkolb là dedans, il est au ventre mou. A son top, il est aujourd'hui 10eme là dedans. Avec étoiles alignées, il topera des 5èmes places.
    12,5 Sous ? Pour ça ? C'est cher.
    Artza
    Artza
    Vainqueur du Tour de Californie

    Palmarès Rivals : ND
    Messages : 759

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par Artza le Mer 16 Jan - 13:18

    Pas mal de choix très forts, ta team se démarque de belle manière bounce

    - Porte/Gaviria/Degenkolb :
    C'est osé d'aligner les 3, car niveau frustration tu risques d'être servi study
    Porte son transfert peut lui faire du bien, mais c'est sûrement l'un des coureurs de CG les moins safe.
    Si Gaviria était resté chez QS j'aurai pu envisager de le reprendre, mais avec son transfert chez UAE il va devoir s'adapter à son nouveau train et sa nouvelle équipe. L'upside reste bien là par contre : Le Giro va être déterminant pour lui.
    Degenkolb, un rebond sur les classiques est toujours possible mais il risque de rester une seconde lame derrière Stuyven. Depuis son retour de blessure, il n'a encore jamais su redevenir performant sur tout le long d'une saison, donc je le vois difficilement faire mieux que les 2 saisons passées.

    - Stybar
    Choix très surprenant et pour le coup très différenciateur ! A son âge cela me semble très compliqué qu'il fasse mieux que l'an dernier, et l'argument de Terpstra ne tient pas car Gillbert sera toujours là.

    - Bevin
    Excellente pioche, j'aurai surement du plus me pencher sur l'équipe CCC. Il y a vraiment la place pour qu'il fasse du scoring régulier un peu partout !
    Lampaert ne semble pas transcendant mais son année 2018 montre une réelle progression par rapport à ses 2 années précédentes. Il est plus régulier sur les classiques (Top30 mini) et à fait quelques belles placettes sur des sprints à petit comité.


    fanch
    fanch
    Vainqueur du Tour de Suisse

    Palmarès Rivals : 15ème PPL 2015
    Messages : 1363

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par fanch le Sam 27 Avr - 17:26

    spruch a écrit:
    fanch a écrit: Et dans le genre différenciateur il y en a un qui aura peut-être un premier rôle c'est Taco Van der Hoorn.
    Ce qui serait une excellente nouvelle Smile

    Oui, c'est une excellente nouvelle Razz
    spruch
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 12394

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par spruch le Lun 20 Mai - 13:16

    Comme tous les ans, un petit bilan du printemps. Un peu plus tard que d'habitude, mais bon, dans l'idée ça revient au même.

    spruch a écrit:Finalement, en m'appuyant sur les équipes les plus couronnées de succès de ces dernières saisons, j'ai décidé de faire, et c'est une première, une équipe sans TL. Il faut dire que depuis 3 saisons, mes résultats sont systématiquement plantés par mes choix de TL (coucou Nibali, coucou Aru, coucou Quintana). Au moins, cette année pas de problème Razz
    Moui, première conclusion : les inter chers, quand on les sélectionne très précisément ça se passe généralement bien. Quand on en prend plus, ça se complique.

    spruch a écrit:Pour le reste, structure classique : 220 crédits, 2 transferts. J'ai hésité à passer à 222 crédits et n'en garder qu'un seul, mais j'ai quelques prises de risque qui m'incitent à être raisonnable.
    Je crois que j'ai bien fait de prendre deux transferts...

    spruch a écrit:Les top-ligue :
    Y'en a pas !!

    Quelques regrets avec :
    - Matthews qui veut tenter les Flandriennes et qui peut clairement y scorer (mais aussi y laisser une clavicule)
    - Yates, que je ne vois pas foirer sa saison, mais quelle marge de progession ?
    - Wellens, qui a tout pour taper 1000 points tant il progresse d'année en année
    - Sagan, qui sera encore une fois très fort, avec les Mondiaux qui lui vont parfaitement en prime ; potentiellement 1500 points en un seul coureur, c'est du béton.
    - GVA, qui n'a pas d'équipe mais me semble capable de scorer comme en 2017
    - Kristoff, qui dispose d'un sacré réservoir de points après s'être chié en 2018. Pas mal de recul dans son analyse, un retour à son organisation de 2015/2017 où il tapait les 50+ de rentabilité. C'était tentant, mais trop d'inconnues.
    Bon, la plupart des coureurs sus-cités (sauf Yates et Sagan) sont déjà à 18+ de renta. Pas forcément sexy, mais plutôt efficace. On verra si j'avais bien visé sur la 2e partie de saison.

    spruch a écrit:Les intermédiaires chers :
    Là, ils sont tous sexy, ils font envie, on s'y plante régulièrement mais qu'est-ce qu'on s'éclate !

    Egan Bernal (14) : bon, le Porc total. Sera leader au Giro, va avoir désormais son propre programme sans larbiner pour ses leaders. On va croiser les doigts pour qu'il ne chute pas encore 20 fois à 70 km/h, auquel cas il sera évidemment rentable avec sa victoire sur le Giro Smile
    Hum, on attendra pour la victoire sur le Giro... toujours aussi porcif mais toujours aussi chuteur. Bref, un Tour réussi et il ira chercher la renta. Une chute sur le Tour, et il sera finalement un mauvais plan..

    spruch a écrit:Tiesj Benoot (13.5) : ça, c'est pour Stou Wink Je n'ai pas oublié sa démo de porcivité sur toutes les Flandriennes 2018, bien que très mal récompensée, où je suis passé pour un naze. Alors cette année, je n'oublie pas. Surtout qu'avec son abandon sur l'Amstel, sa chute sur le TDF, sa Vuelta courue par compensation (au lieu d'aller scorer gras au Canada), il a vraiment de la marge pour aller chercher les 100-150 points pour une renta de 45-50 (valeur étalon que j'ai fixée pour mon équipe).
    Surrégime l'an dernier ? Dur à dire, mais entre sa chute pourrie au OHN, et ses Flandriennes plutôt médiocres avant de révéler sa passion pour les plages arrières, il a été globalement décevant. Peu de garanties sur sa deuxième partie de saison Arrow transféré pour Steven Kruijswijk, qui a commencé avec un Tour de Romandie moyen, et une 6e place fadasse. Heureusement qu'il était censé être le leader de l'équipe Smile Bref, lui sera jugé sur son trio Dauphiné / TDF / Vuelta qui doit lui rapporter +/- les 400 points de l'an dernier si les choses se passent comme il faut.

    spruch a écrit:Gianni Moscon (13.5) : car l'un ne va pas sans l'autre. Chaud patate pour les classiques, pas d'accident à l'entraînement cet hiver, je compte sur lui pour qu'il retrouve sa forme monstrueuse de la fin d'été. Le type est surmotivé par le Giro mais je vois pas vraiment ce qu'il va espérer là-bas (surtout si Bernal domine), et par les Mondiaux (!). Mais je ne me voyais pas ne pas l'avoir.
    Finalement, je me suis plutôt vite vu ne plus l'avoir. Désastreux tout au long des classiques. J'ai hésité à le virer après Tirreno, et j'aurais du. Ce que j'ai finalement fait post-TDF pour Adam Yates, que j'avais ciblé en début de saison. De suite dans le coup : 199 pts en 1 mois malgré sa chute/bulle sur la FW, c'est bieng ! Des gros regrets de ne pas l'avoir pris plus tôt, en particulier pour la Catalogne où il aurait rapporté encore 112 points de plus.

    spruch a écrit:Richie Porte (13) : parce que je crois toujours en Richie, qui n'a rien fait la saison dernière entre ses galères de début de saison, et sa démotivation totale de fin de saison (retour de blessure + fritage avec BMC + paternité + changement d'équipe). Nouvel environnement, une équipe Trek en soutien, c'est tentant. Et je le maudirai encore une fois quand il aura trouvé le moyen d'avoir des merdes pendant tout le printemps, avant de chuter sur le Tour Smile Au moins s'il est tout pourri, ça me fait de la poudre à transfert.
    Bon, les Trek sont nuls, clairement, mauvais choix d'équipe (fallait jouer sur Bora !!). Bulle depuis début février, il fait un ToC nul mais vu l'opposition, accroche 48 points malgré tout. J'espérais quand même qu'il soit dans le coup sur un PT, là ça se complique. Désormais, plus de transfert donc on va VRAIMENT espérer qu'il existe sur la 2e partie de saison (au moins sur un Tour de Suisse..).

    spruch a écrit:John Degenkolb (12.5) : il a repris la confiance sur le Tour l'an dernier, et l'on oublie très vite qu'il a fait 559 en 2017 .. en étant malade mi-juillet et ne scorant plus rien après !! Réservoir de points immense. Je ne l'avais pas au début, car j'avais Adam Yates en qui je crois beaucoup. Pour les Mondiaux, ça sent encore la course faite pour les Sagan, Matthews, JohnD & co, donc du point potentiellement bonus si jamais je le garde toute la saison ; à défaut, un bon transfert pour plein d'options post-Flandros (Yates, Woods, Zakarin..)
    Bon, les Trek sont nuls (bis) et l'on n'est plus en 2017. Sauve sa campagne avec une 2e place chanceuse sur GW, pour l'instant il tape 199 points dont 150 assez honteux. Espérons un Tour un peu plus convaincant, et qu'il soit présent aux Mondiaux pour sauver tout cela.. j'aurais donc du prendre Yates à sa place d'emblée.

    spruch a écrit:Fernando Gaviria (12.5) : je vois que peu de monde l'a tenté ici. Perso, j'y crois à fond. Oui, il quitte Quick Step pour aller chez UAE tout pourri l'an passé. Mais ça reste un mec qui peut taper 585 points avec une saison qu'on qualifie de moyenne ; et si j'ai bien retenu un truc des années passées, c'est que ne pas prendre un mec à potentiellement 70 de renta dans ces côtes-là, c'est prendre le risque de se les bouffer toute l'année. Donc je ne veux pas passer à côté Smile Autre critère important : l'an dernier, la renta des sprinters a explosé du fait de nombreuses nouvelles courses "àlakon" pour eux. Autant en profiter !
    Comme d'hab avec lui, le chaud et le froid. Déjà 233 points quand il était à moins de 100 l'an passé, donc ça va bien mieux. Plutôt dans le coup sur le Giro, mais déjà out avec un genou qui fait des siennes. Désormais, on va attendre le Tour en espérant la même chose que l'an passé (110 points).

    spruch a écrit:Pascal Ackermann (11.5) : hallucinant l'an dernier, déjà capable de dominer en WT. Devrait finir le boulot cette saison avec une équipe à son service. Peu d'hésitations, avec le même score que 2018 il est déjà à 46 de renta.
    [/quote]
    Chaud patate sur le Giro (104 pts, meilleur scoreur) même s'il fatiguait un peu ces derniers jours. Nul sur les Flandriennes, tant pis, mais continue d'envoyer du steak sur tous les sprints. Miam.

    spruch a écrit:Les regrets :
    - Jakob Fuglsang : il a été assez présent l'an passé mais rate son TDF. Après, il semble toujours avoir une bonne excuse pour expliquer ses échecs, et ça c'est jamais bon.
    - Dylan Groenewegen : TDF + Vuelta, un beau programme pour un sprinter. Mais toujours sceptique sur ses capacités sur les Flandriennes, donc j'ai fait d'autres choix. Cela dit, il était tentant car je le vois comme un TL en puissance.
    - Adam Yates : je l'ai eu un sacré moment, avant de le sortir en me disant que la principale raison de le voir énorme, c'est que son frangin l'a été en 2018. Ce qui est stupide Smile Il alterne le chaud et le froid depuis 2 ans, et même si sa saison 2018 est à prendre avec des pincettes (suite à son énorme chute en Catalogne + son mass larbinage pour son frère), il fut assez décevant en 2017. Au final, pas de quoi en faire un MH. On verra post-transfert s'il semble revenu au top.
    - Niki Terpstra : j'ai failli le prendre car il est le candidat parfait pour un transfert tactique. Mais coup de flip au dernier moment sur une équipe DE qui ne serait pas là pour lui fournir l'assistance médico / technico / larbinique nécessaire sur les Flandriennes. Donc impasse.
    Bon, Fuglsang n'a plus besoin d'excuses car il n'a plus d'échecs. Je ne m'attendais quand même pas à un tel breakout, je pensais qu'il l'avait fait l'an dernier.
    DylanG a été nul sur les Flandros, mais est, comme Ackermann, assez énorme sur les sprints. A suivre sur la fin de saison, car son combo Tour / Vuelta pourrait l'emmener assez haut.
    Yates, j'en ai déjà parlé.. il y avait de l'idée mais pas la bonne conclusion.
    Quant à Terpstra.. ouf Smile

    spruch a écrit:Les intermédiaires un peu moins chers :

    Caleb Ewan (10.5) : blacklisté dès le mois de mai par Mitchelton l'an dernier, après un MSR surprenant qui sauve un peu sa saison. Choix qui fait pas rêver, plutôt bétonnage, et premier bide cette nuit Smile Cela dit, il devrait avoir des coéquipiers capables de l'aider chez Lotto, et reste très rapide.
    Evolution assez amusante de sa part, en profil plus 4x4 (à la Vicioso, même gabarit) qu'en sprinteur pur. De plus en plus solide sur les arrivées en bosse, ce qui ouvre un gros champ de scoring. Comme toujours, il lui arrive des coups durs, mais au final il a déjà 250 pts, et deux étapes parfaites à venir sur le Giro. Seul bémol, son MSR où il finit loin (et perd les 110 pts de l'an passé).

    spruch a écrit:Zdenek Stybar (10.5) : ça fait 2 ans qu'il est porcif sur les classiques, mais se fait à chaque fois niquer par ses coéquipiers. Entre Gilbert qui attaque à 100 km de l'arrivée et Terpstra à 60, il se retrouve à chaque fois en position de devoir pourrir les contres et sacrifier ses ambitions personnelles; Terpstra "je cours pour ma gueule" est parti, logiquement il doit en être le principal bénéficiaire. Fort sur les courses qui ont été upgradées cette année (SB, Flandriennes), il a tout pour rapporter du gros point. Et comme je cible avec envie Kreuziger depuis la cotation, pourrait être la base d'un transfert mi-avril.
    Il ne sera pas la base d'un transfert, mais quel Porc !! Intenable dès février, il a peut-être été un tout petit peu trop tôt en forme, et l'a payé sur Ronde / Roubaix. Mais bon, 400 puntos mi-avril, victoire au OHN et E3, c'est juste énorme quand on est le seul à l'avoir. On verra la deuxième partie de saison, en particulier sur août / septembre qui reste sa seule fenêtre de scoring pour aller chercher 500 points.

    spruch a écrit:Enric Mas (9.5) : je pense que peu de monde l'aura mis de côté. Nul à chier au premier semestre (hormis au TPB), il a fait une Vuelta monstrueuse où il grimpait dans la hiérarchie étape après étape. Ira sur le TDF où ses capacités de résistance devraient faire merveille derrière le train Sky, je n'hésite pas du tout. Surtout avec l'effet Quick Step Smile
    Très discret pour l'instant. Toujours au second rang sur les PT, il a larbiné XXL pour Alaf sur les Ardennaises. Désormais, place à sa saison avec TDS / TDF qui doivent l'emmener vers la renta.

    spruch a écrit:Wout van Aert (8.5) : dernier entrant, hier soir. Je le voulais mais n'arrivais pas à l'intégrer dans mon équipe. C'est chose faite, tant il a été hallucinant l'an dernier. Ne commencera que le 1er mars mais c'est pas grave, il sera donc là pour le week-end d'ouverture. Et il compte déjà courir au mois d'août, ce qui lui offre un bonus par rapport à 2018. Le mec est un tel crack, je ne pouvais pas ne pas le prendre.
    8 jours de course, 330 points. Dont 2 bulles. Voila voila.. sans ses malheurs à Roubaix il pouvait déjà dépasser les 400 points. Brutasse totale, no-brainer qui confirme, donc.

    spruch a écrit:Regrets :
    - Sergio Henao : il ne serait pas allé chez UAE, j'aurais pu craquer. Toujours capable de rentabiliser 9-10 crédits en larbinant XXL, il doit être capable de le faire en courant pour lui. Mais la saison 2018 de UAE m'a fait peur, alors on va rester sérieux et ne pas enchaîner les paris.
    - Pierre Latour : fait 420 points l'an dernier avec une saison qui s'arrête sur chute à la Clasica. C'est solide.. mais AG2R semble déterminé à le faire courir systématiquement avec Bardet. Il est aligné sur quasiment toutes les mêmes courses !! Du coup, dur de le voir breakouter dans ces conditions. Surtout avec des soucis au dos cet hiver, c'est le genre de petits trucs que j'ai parfois négligé par le passé et qui ne m'a pas réservé de bonnes surprises..
    - Wout Poels : mon grand regret. Je l'avais quasiment depuis le début, et l'ai viré pour WVA. Et j'ai relu les discussions sur son cas de l'an passé, je remercierai donc Artza s'il est faible. Car comme avait dit ce dernier, s'il n'a jamais tapé 400 points en 10 ans de carrière, ce n'est pas un hasard ! Il a pourtant un calendrier super avec TDU (en bonus), Algarve (parfait pour lui), Tirreno (idem avec CLM / équipes), Ardennaises avant de larbiner sur GT. Tout aligné, ça fait 500 points. Mais avec Poels, c'est rarement tout aligné..
    - Roman Kreuziger : je le voulais grandement, mais ne savais pas comment l'intégrer. A larbiné une bonne partie de sa carrière, et jouera pour sa gueule cette année. Fort sur les Ardennaises, bon en PT, bon en GT .. je pense que je le prendrai en avril. J'ai même failli prendre Lampaert pour avoir un transfert "logique" à faire pré-Ardennaises.
    - Sam Oomen : j'aime bien ce coureur, qui progresse tous les ans. Mais je crains qu'il soit encore un peu trop dans l'ombre de WilcoK / Moulin, surtout qu'il a plusieurs fois montré davantage de signes de stagnation que d'explosion.
    J'ai évité pas mal d'écueils finalement.. Henao et Kreuziger sont vieux et mauvais, Oomen a profité de l'échappée pour se replacer sur le Giro et aura toute liberté grâce à l'abandon de Moulin, mais n'a pas semblé transcendant.
    Enfin, Latour passe son temps à l'infirmerie. Seul regret, Poels qui, en toute discrétion, ne chute pas et atteint déjà 27 de renta !

    spruch a écrit:Les intermédiaires :

    Fabio Jakobsen (7.5) : énorme l'an dernier, aucune raison qu'il ne le soit pas cette saison, surtout avec Gaviria out. Je prends en no-brainer.
    Discret en début de saison, il score quand il en a l'occasion (malgré un ToC moyen, bouffé par Asgreen). On verra sur la Vuelta s'il peut y faire un carnage.

    spruch a écrit:Mads Pedersen (7.5) : longtemps en ballotage avec Guillaume Martin à 7, mais c'est un chouchou et je ne pouvais pas me résoudre à ne pas le prendre. Fort sur les Flandriennes (même si attention à la DT avec JohnD, Stuyven, Theuns & co), il devra défendre sa 2e place sur le Ronde, mais on ne fait pas 2e du Ronde par hasard ! Surtout, devrait avoir un calendrier sur mesure post-Flandriennes, et notamment la Vuelta (qu'il a foirée l'an dernier car cramé de ses propres dires).
    Note : ARRETER DE PRENDRE DES CHOUCHOUS !! Trek est nul, Pedersen est nul, et s'il a montré quelques bonnes choses, il était utilisé en dynamiteur et ça n'a jamais payé sur les Flandriennes. 10 malheureux points, heureusement que le Tour de Norvège arrive.

    spruch a écrit:Soren Andersen (7) : parce que je suis faible, et que comme l'an dernier, j'y crois à mort. Le type est béton, sera là pour épauler Matthews sur les Flandriennes. Il peut scorer dans un paquet de registres et a montré de vrais progrès en moyenne montagne. Un peu un profil à la Valgren 2018, j'aurais eu les boules de passer à côté. Après, il peut refaire comme depuis 2 ans et ne se réveiller qu'en septembre.. un risque.
    Je suis faible, et lui aussi. Malade pendant le printemps, le timing parfait pour fusiller sa première partie de saison. Comme d'hab il sera fort en septembre, ce qui sera trop tard pour la renta.. pourtant ça partait très bien après son show en Algarve.

    spruch a écrit:Alvaro Hodeg (6) : le binôme de Jakobsen ; tout le monde va l'avoir. Sprinteur, porc, Quick Step, c'est du tout cuit !
    Qui l'eût cru, que ce ne soit pas tout cuit ? Après quelques points en AmSud, a traversé le printemps en fantôme : lâché sur les Flandriennes, nul en Turquie, on va espérer qu'il se relance..

    spruch a écrit:Les regrets :
    - Giacomo Nizzolo : prometteur sur son retour à la Vuelta l'an dernier, ça faisait envie. Mais encore des incertitudes sur son genou, la plaie béante des cyclistes.. préféré prendre mes chouchous danois.
    - Bryan Coquard : je pense qu'il fera bien mieux que l'an passé, mais n'ai pas osé. Je serai bien sûr blasé s'il est énorme car je me serais dit "il va l'être".
    - Guillaume Martin : devrait continuer à progresser, je ne le vois pas sous les 229 pts de l'an passé. Mais de là à taper 350 points ? Difficile à dire, il devrait avoir +/- le même programme et n'est pas encore un crack au niveau WT.
    - Fabio Felline : j'aurais vraiment aimé l'avoir .. mais j'ai un mauvais feeling. Surtout, son calendrier fait de PT plutôt montagneux cette année, m'inspire moyennement. Il aurait été bien mieux sur les classiques, mais bon, c'est trop bouché côté Flandriennes chez Trek. Pourrait larbiner aussi pour Porte, pas forcément la bonne affaire.
    - Ivan Sosa : évidemment j'y ai pensé direct, mais son programme est basé sur celui de Bernal ; va larbiner pour lui toute la saison, et comme je vois Bernal fort, je ne lui vois pas assez de marge de manoeuvre.
    Bon, Nizzolo ou les chouchous danois, c'était du pareil au même. Et que dire de Felline ? Il ne larbine pas pour Porte, mais est encore plus nul que la moyenne des Trek.
    Coquard, c'est mieux que l'an passé mais pas toujours incroyable, alors que Sosa pourrait profiter des problèmes de Bernal, mais on lui a collé un Giro à la dernière minute sur lequel il semble complètement à la ramasse.
    Seul Guillaume Martin était un choix safe, il semble passer un cap et pourrait me donner quelques regrets cet été.

    spruch a écrit:Les moins chers :

    Patrick Bevin (5.5) : "Il y aura forcément de la place chez CCC". Voila ce que je me suis dit quand la structure a explosé. Derrière GVA, il n'y a à peu près personne. Du coup, Bevin passe de larbin en chef à coureur protégé ! Le mec est fort en prologue, passe les bosses, sait sprinter. Soit le profil idoine dans des courses qui finissent de plus en plus souvent en sprint. Il aura son propre calendrier, j'ai trouvé l'idée intéressante. Reste ses quelques soucis de santé des saisons passées, qui peuvent inquiéter un peu.
    J'étais chaud patate après le TDU. Et depuis.. c'est plus compliqué. Souvent placé, mais rarement dans les points. Bref, un profil un peu hybride qui ne l'arrange pas. Presque 100 points déjà, mais dur de le voir dépasser les 200.

    spruch a écrit:Daniel Martinez (5.5) : Foire son mois d'avril l'an dernier suite à une agression à l'entraînement ; en dehors de ça, c'est un futur crack, donc impossible de le louper. Certes, il est chez EF, certes il est faible en CLM. Mais il est déjà performant sur PT et pourrait parfaitement l'être sur GT.
    Pas si faible que cela en CLM. Très bon en mars, on peut se demander un peu l'intérêt de l'avoir cramé jusqu'à la Romandie où il n'avait plus rien dans le moteur. Curieux de voir s'il peut breakouter sur le Tour cette année.

    spruch a écrit:Nils Politt (5.5) : Le dernier entrant. Un chouchou. Pour un top 10 à Roubaix l'an dernier, pour un top 5 cette année Razz Toujours autant de doutes sur Katusha, mais pas sur lui. Il a breakouté l'an dernier, à défaut de faire péter les scores. Il est passé d'un larbin à un mec crédible pour sa gueule, ce qui change généralement beaucoup de choses en WT. Il a montré sur la fin de saison qu'il passait les bosses, je pense vraiment qu'il peut tenir sur les monts pavés et faire une grosse campagne de Flandriennes. Chez Katusha, il n'y a pas grand monde dans son registre, surtout avec Kittel qui ne passe pas un pont. A remplacé Bonifazio, que j'ai longtemps eu mais qui ne me paraissait pas capable de faire aussi bien avec étoiles alignées.
    C'est ça mon grand Nils ! Envoyeur de rêve avec ses grandes dents et ses larges épaules, ne me déçoit jamais à Roubaix puisqu'il tape pas seulement top 2, mais passe proche de la Gagne !! 52 de renta déjà, et il reste toute la deuxième partie de saison. En plus, Kittel est out donc il aura toute liberté pour faire ce qu'il sait faire : rouler comme un boeuf Smile

    spruch a écrit:Mark Cavendish (5) : Impossible de ne pas tenter le coup. Deux ans pourris par un virus, mais Cav dans une année standard, c'est 500 points. Il n'est pas vieux, il a prouvé qu'il savait revenir au top plusieurs fois, et il a le soutien de son équipe et ses équipiers. Bien sûr, je ne suis pas médecin donc il sera peut-être en galère avec Epstein Barr toute la saison, mais je n'ai pas hésité.
    Deux ou trois fulgurances, mais que c'est faible. A été abyssal au Tour du Yorkshire ; désormais, on va espérer qu'il aille gratter du petit point sur de la SSR, même si ce n'est VRAIMENT pas le style du bonhomme. Bref, un pari perdu, un de plus.

    spruch a écrit:Taco Van der Hoorn (5) : le nouveau porc néerlandais. Le type commence sa saison en août l'an dernier et explose tout, il a un moteur incroyable. Chez Lotto Jumbo, il pourra courir toutes les courses du calendrier belgo / néerlandais où n'ira pas DylanG. Très intriguant, je paye pour voir Smile
    Bon, en fait il court dans le train de DylanG. Et quand il est sur les Flandriennes, il s'explose par terre. Next.

    spruch a écrit:David Gaudu (4.5) : pas rentable l'an dernier mais une sacrée impression visuelle, notamment sur les classiques ritaliennes. Je savais que tout le monde le prendrait, donc j'ai fait pareil sans réfléchir de toute manière.
    Rentable il y a 2 ans, impressionnant non rentable l'an dernier, il combine les deux en 2019. Surprenant à LBL, monstrueux en Romandie, il est déjà à 60 de renta !! Bon, tout le monde l'a, mais le Finistérien envoie du rêve, et ça c'est top. On va voir sur le Tour maintenant !

    spruch a écrit:Riccardo Minali (4.5) : je croyais fort en lui l'année dernière, j'ai été déçu. En fait, il était déjà dominant au niveau .1 et compétitif niveau .HC. Mais en WT, il manquait de puissance et finissait toujours placé, mais jamais dans les points. Il a quitté Astana pour ICA, qui court énormément et rarement au niveau WT. Je suis constant dans mes idées, je pense qu'il va progresser et devrait donc pouvoir prendre pas mal de point "facile" sur le calendrier italien ou quelques courses d'Europe centrale.
    Allergie au pollen au printemps, puis chutes. Bref, joli combo et le Giro s'envole. On va voir ce qu'il peut faire sur la deuxième partie de saison, il a quand même l'environnement pour aller chercher du point.

    spruch a écrit:Mathieu Van der Poel (4.5) : what else ? Porc. Premier coureur dont j'ai regardé la cotation Smile
    Et premier coureur à me rapporter autant de points. Ce n'est même pas un Porc, c'est plus que ça. Je pense me souvenir de l'Amstel pendant des années. Le type est un monstre ; aucune idée s'il courra encore en 2019 mais au pire, c'est pas grave avec .. 107 de renta !!

    spruch a écrit:Regrets :
    - Jack Haig : il est fort mais Mitchelton a beaucoup trop de leaders. Aucune garantie sur sa possibilité d'avoir du leadership, donc je zappe.
    - Niccolo Bonifazio : je l'ai longtemps eu, car Boudat est finalement faible, et qu'il sera le sprinter D.E. sur un calendrier ambitieux, mais pas incroyable. Problème, le type n'a jamais scoré 200 points sur une saison. Pourquoi ferait-il 400 cette année ? Je n'ai pas trouvé de réponse, d'où le fait qu'il sorte pour un Politt moins "pari".
    - Tao Geoghegan Hart : brutasse totale. Mais c'est tellement bouché chez Sky que je le vois juste larbiner encore mieux que l'an dernier, sans scorer plus. Va faire le Giro donc perdre les points de la Californie, je n'envisage pas qu'il récupère beaucoup plus ailleurs.
    - Max Walscheid : brutasse, mais le mec fait 92 kgs. Certes, il passe malgré tout les cols, mais peut-il tout exploser au point d'aller chercher 250 points ?
    - Sean De Bie : il fallait faire des choix, mais il a chez Roompot un calendrier plutôt sur mesure. Après, je n'ai pas la maîtrise suffisante des équipes belgo / néerlandaises pour me lancer dans ces choix, donc j'évite..
    - Jakub Mareczko : fini les SSR asiatiques, J.MH est en WT. Oui.. mais il est en WT. Sera sûrement là pour scorer sur les courses faciles (cf. cette nuit) mais ne passe pas la moindre bosse.. j'ai hésité entre lui et Minali, j'ai laissé sa chance à celui qui n'a pas déçu depuis 2 saisons.
    Haig était fort, très fort à Paris-Nice mais est blessé depuis, et ça lui coûte cher. Tao a du larbiner pour Sivakov au Trentin mais malgré tout montré son potentiel ; déjà un peu loin sur le Giro, on va voir ce qu'il peut faire..
    Bonifazio et Walscheid font du classique sprinteur, à savoir scorer un peu à chaque course. De Bie, lui, est à 0 et je ne sais pas trop pourquoi. Jakub, lui, a déjà scoré 7 fois plus que Minali ! Laughing

    spruch a écrit:Les pas chers :

    Max Kanter (3.5) : c'est une brute. Il n'a pas le même profil que Walscheid donc ne devrait pas être barré ; Arndt déçoit (et se concentre sur les classiques), et Matthews a un calendrier désormais axé plus "classiques". Devrait trouver de quoi s'exprimer sur le calendrier nord-européen, chez Sunweb qui sait développer ces jeunes. Et c'est toujours bien d'avoir un mec qui sait gagner au niveau inférieur (cf. Jakobsen).
    Ne court jamais, sort systématiquement des startlists, et peu d'infos sur sa santé (souci au dos en début de saison). Bref, ça pue grave.

    spruch a écrit:Ben O'Connor (3.5) : peu convaincu au premier abord, je me suis souvenu de son Tour des Alpes. Et j'avais oublié sa chute sur le Giro, sans quoi il jouait le top 10. J'ai lu pas mal d'itws de lui, où il explique que sa deuxième partie de saison est liée à un retour trop précoce, mais que ça lui a beaucoup apporté. Et un coureur capable de gagner face à une concurrence solide, qui joue un top 10 de GT à 3.5 crédits, c'est quand même plutôt propre.
    Ce type est une énigme. Tout pourri depuis le début de saison, il retrouve quelques couleurs sur le Giro (à 3 minutes de Nibali), on verra s'il peut taper un top 15..

    spruch a écrit:Jasper Philipsen (3.5) : je n'aime pas le choix UAE, mais ça fait 2 ans que je suis le mec et c'est un futur grand. Rapide, puissant, bon classicman, c'est peut-être un an trop tôt mais je préfère anticiper et me foirer sur un 3.5 que d'attendre un an de trop Smile
    Ce n'est pas trop tôt ! Il est costaud, et devrait se régaler en deuxième partie de saison. Pas dans le coup sur les classiques, mais il a montré sa vitesse sur des sprints massifs.

    spruch a écrit:Davide Cimolai (3) : après du larbinage pour Démare, il retourne courir pour sa gueule. Il veut gagner MSR, c'est mignon Smile Désormais, je n'ai rien contre ! De manière plus réaliste, il manque sûrement de vitesse mais a toujours montré, quand il en avait l'opportunité, qu'il peut faire de la placette et il sait passer les bosses. Bref, un profil intéressant dans une équipe faible comme ICA, et qui peut parfaitement taper 200 points (ce qui serait excellent pour un 3 crédits).
    Après un bref espoir d'avoir vu son nom annoncé dans le G1 sur MSR, j'ai du revenir à la réalité. Mais depuis, c'est du solide : un festival en Castille & Leon, présent à Francfort (où il manque de peu le podim) et des placettes sur le Giro. Déjà 54 de renta, je suis le seul à l'avoir dans la PPL. C'est excellent.

    spruch a écrit:Matteo Moschetti (3) : nom coché l'été dernier ; gros potentiel, ce sera peut-être le 110e sprinter italien qui déçoit, mais j'ai voulu tenter le truc. Trek court pas mal de petites courses, donc il devrait avoir de quoi s'exprimer.
    Enfin un Trek qui fait le taf. Des soucis de placement, mais très grosse vitesse de pointe ; il pouvait jouer gros sur l'étape où Viviani le bouscule sur le Giro. On verra ces prochains jours !

    spruch a écrit:Mark Padun (3) : je ne l'avais pas à la base mais il me fallait un dernier 3pts, ce fut lui. Apprentissage l'an dernier, un effectif Bahrain assez réduit, il a pas mal de courses SSR italiennes qui correspondent à son profil.
    Pour cela, il faudrait déjà courir. Zéro news, zéro course hormis un prologue abyssal au TPB avant d'être non-partant le lendemain. Olé.

    spruch a écrit:Pavel Sivakov (3) : devrait larbiner encore, mais un mec aussi fort qui larbine à 3 crédits, mérite qu'on tente le coup.
    Profite d'un concours de circonstances pour scorer depuis mi-avril ; on va voir ce qu'il a dans le ventre sur ce Giro !!

    spruch a écrit:Regrets :
    - Sepp Kuss : monstrueux en Utah.. mais pas grand chose en Europe. Du coup, les comètes US, c'est gentil mais douteux. Surtout, il y a beaucoup trop de monde dans ce registre chez LottoNL.
    - Brandon McNulty : le mec est fort, va scorer comme un goret aux US.. mais court chez Rally Cycling. J'aimais bien l'idée, mais son potentiel est par conséquent un peu limité.
    - Robert Power : il a mis ses soucis de santé derrière lui, mais part chez Sunweb qui est ultra hiérarchisé. Va larbiner pour Moulin sur le Giro, pour l'instant ce sont ses seules perspectives..
    - Damien Touzé : je ne le vois pris nulle part, ai-je raté une info ? Future pépite du sprint français, je l'ai longtemps eu (avant d'économiser 0.5 en prenant Padun). Ce qui m'a poussé à le sortir ? Un petit doute sur le programme de Hofstetter, car si ce dernier joue encore la CdF, avec Laporte + Bouhanni devant, ça risque de faire peu d'options pour Touzé.
    - Pascal Eenkhorn : c'est un futur tout bon, un vrai 4x4. Mais il s'est salement blessé il y a quelques jours, donc je l'ai écarté beaucoup plus facilement.
    - James Knox : toujours intriguant, un jeune Quick Step. Quelques regrets, mais on le sait, les jeunes grimpeurs mettent toujours un peu de temps à éclore.
    Kuss envoyé au larbinage sur le Giro au lieu d'être en Californie, ça fait mal à la renta. Touzé c'était trop tôt, Eenkhorn n'a toujours pas couru, Power larbine toujours autant, reste les deux qui avaient le plus de potentiels avec McNulty impérial en Sicile et Knox toujours là en second rideau. Les deux devraient aller chercher +/- la renta, c'aurait été tellement mieux que des Kanter ou Padun..

    spruch a écrit:Bref, voila une équipe orientée à mort Classiques / sprint.
    J'ai pris l'exemple de Ranou l'an dernier, qui n'a pas cherché à faire une équipe "équilibrée" entre les différents styles de course. J'avais tendance à vouloir faire ça, il y avait du bon (j'ai cartonné sur le Giro / Vuelta l'an dernier), mais sans forcément faire les bons choix. Pour cette saison, je me suis attelé à prendre les coureurs qui me semblent les plus à même de performer ou d'exploser, quel que soit le registre.
    Je serai naturellement à poil sur GT avec les seuls Bernal, Porte, Mas et Martinez, mais c'est pas grave !
    Quand on est désormais 9e PPL et que les GT arrivent, ça devient un peu grave, cela dit. Heureusement, j'ai désormais StevenK et Yates en plus pour les GT, ça devrait permettre de limiter un peu la casse..

    spruch a écrit:Pour l'instant, les deux transferts envisagés :
    - Degenkolb vs A. Yates / Woods / Zakarin (Aru ? Razz ) ou Stybar vs Formolo / Poels / Kreuziger
    - WVA vs Chaves
    Bon, évidemment rien ne se passe comme prévu, la magie de Rivals Smile

    spruch a écrit:Objectif de la saison : retrouver a minima le top 5 PPL Smile
    Pour l'instant, le top 5 est à 250 pts devant. Rien d'irrémédiable, mas la tendance est moyenne.. on va espérer se maintenir autour du top 10 à la fin du Giro, sur lequel je n'ai absolument PERSONNE pour jouer le général (ah si, Sivakov et O'Connor...).
    Artza
    Artza
    Vainqueur du Tour de Californie

    Palmarès Rivals : ND
    Messages : 759

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par Artza le Lun 20 Mai - 20:15

    Pourquoi ne pas avoir pensé à Roglic plutôt qu'un S. Yates imprévisible ?

    spruch
    spruch
    Vainqueur du Tour de France

    Palmarès Rivals : 3e PPL 2014, Vainqueur PPL 2015
    Messages : 12394

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par spruch le Lun 20 Mai - 23:18

    Artza a écrit:Pourquoi ne pas avoir pensé à Roglic plutôt qu'un S. Yates imprévisible ?

    Roglic l'an dernier, c'est explosion et victoire TPB, Romandie, Slovénie puis 4e du TDF.
    Honnêtement, on a vu ces dernières années pas mal de coureurs tout exploser une année, puis rentrer dans le rang les suivantes. J'avais du mal à imaginer qu'il puisse passer encore 3 paliers cette saison, à tort.

    Yates, au vu de ce qu'il avait fait sur toute la saison et des promesses des saisons antérieures, me semblait plus outstanding. C'est rigolo comme les perspectives changent vite Smile

    Contenu sponsorisé

    Spruch Team : 2019, l'année du boeuf ! Empty Re: Spruch Team : 2019, l'année du boeuf !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Sep - 9:34